Une pratique à dénoncer : Mutilation génitale féminine - Notre Continent
> NOTRE CONTINENT > - Société | Par Alassane Sow | Publié le 12/06/2024 04:06:19

Une pratique à dénoncer : Mutilation génitale féminine

Article opinion écrit par le contributeur : Mamadou Saliou Ba.
La circoncision féminine, également connue sous le nom de mutilation génitale féminine, reste une réalité préoccupante au Sénégal.

Cette pratique ancestrale, bien que controversée et dénoncée par les organisations de santé et de droits humains, persiste dans plusieurs communautés du pays.

Selon l’UNICEF, environ 25 % des femmes ont subi une mutilation génitale, un chiffre alarmant qui souligne l’importance de continuer à lutter contre cette tradition néfaste.

La mutilation génitale féminine englobe diverses procédures qui altèrent ou causent des dommages aux organes génitaux féminins pour des raisons non médicales.

Ces pratiques sont souvent justifiées par des croyances culturelles, religieuses et sociales profondément enracinées.

Dans certaines communautés, la MGF est perçue comme un rite de passage essentiel pour les jeunes filles, marquant leur transition vers l’âge adulte et les préparant à un mariage réussi.

Les conséquences de la mutilation génitale sont graves et multiples.

Sur le plan physique :
Les femmes et les filles peuvent souffrir de douleurs chroniques, d’infections, de complications pendant l’accouchement et, dans certains cas, de mort.

Psychologiquement :
Les victimes de MGF peuvent éprouver des traumatismes durables, de l’anxiété et de la dépression.

Au Sénégal, des efforts considérables ont été déployés pour éradiquer la MGF. En 1999, le pays a promulgué une loi interdisant toutes formes de mutilation génitale féminine.

De plus, des campagnes de sensibilisation ont été mises en place par des organisations non gouvernementales et des agences internationales pour éduquer les communautés sur les dangers de cette pratique et promouvoir des rites de passage alternatifs. Malgré ces efforts, la résistance demeure forte dans certaines régions.

Des témoignages de femmes ayant subi la MGF révèlent l’ampleur du défi à relever.

Khady, une jeune femme de Casamance, raconte : « On m’a dit que c’était pour mon bien, que cela ferait de moi une femme digne, mais la douleur et les conséquences ont marqué ma vie. »

Article opinion écrit par le contributeur : Mamadou Saliou Ba

La plateforme NOTRECONTINENT.COM permet à tous de diffuser gratuitement et librement les informations et opinions provenant des citoyens. Les particuliers, associations, ONG ou professionnels peuvent créer un compte et publier leurs articles Cliquez-ici.


Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 commentaires
Aminata Diatta
On doit la modernisée
Le 2024-06-12 17:49:50
francis
les conséquences du manques de savoir, c'est vraiment horrible !!! cette pratique n'a aucun sens , elle né de la frustaration de certain hommes c'est vraiment un truc de dingue
Le 2024-06-12 16:56:56
Badara
Je suis conservateurs, panafricaniste mais je suis contre la torture
Le 2024-06-12 16:42:04
Tidiane
Vous voulez interdire ce que ALLAH a nous demande faire C'est un sunnah du Prophète Muhammad aley salam Les occidentaux ont venue détruire ce que l'islam nous en permis
Le 2024-06-12 13:32:56
El hadj khaly gueye Loum
Ces pratiques font plus de mal que de bien,c'est à éradiquer
Le 2024-06-12 12:10:21
Kisito
Dior bilahi on doit dire celle qui fait ça subira le même traitement ayayayayayaya les grands mères vont arrêter de torturer les filles.
Le 2024-06-12 11:45:53
Dior
Le problème ce sont les grands mères, elles oublient qu'elles sont du passé alors que la nouvelle génération ne doit pas subir cette douleur.
Le 2024-06-12 11:25:04
Aimé
Il faut bannir ceci elle est à l'origine des divorces parce que la femme n'est pas fertile
Le 2024-06-12 11:10:40

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 commentaires
Aminata Diatta
On doit la modernisée
Le 2024-06-12 17:49:50
francis
les conséquences du manques de savoir, c'est vraiment horrible !!! cette pratique n'a aucun sens , elle né de la frustaration de certain hommes c'est vraiment un truc de dingue
Le 2024-06-12 16:56:56
Badara
Je suis conservateurs, panafricaniste mais je suis contre la torture
Le 2024-06-12 16:42:04
Tidiane
Vous voulez interdire ce que ALLAH a nous demande faire C'est un sunnah du Prophète Muhammad aley salam Les occidentaux ont venue détruire ce que l'islam nous en permis
Le 2024-06-12 13:32:56
El hadj khaly gueye Loum
Ces pratiques font plus de mal que de bien,c'est à éradiquer
Le 2024-06-12 12:10:21
Kisito
Dior bilahi on doit dire celle qui fait ça subira le même traitement ayayayayayaya les grands mères vont arrêter de torturer les filles.
Le 2024-06-12 11:45:53
Dior
Le problème ce sont les grands mères, elles oublient qu'elles sont du passé alors que la nouvelle génération ne doit pas subir cette douleur.
Le 2024-06-12 11:25:04
Aimé
Il faut bannir ceci elle est à l'origine des divorces parce que la femme n'est pas fertile
Le 2024-06-12 11:10:40

Copyright © 2023 www.notrecontinent.com

To Top