2 prostituées en garde à vue se battent dans leur cellule : Commissariat de Dieupeul - Notre Continent
> NOTRE CONTINENT > - Insolite | Par Habib Diao | Publié le 26/10/2022 06:10:40

2 prostituées en garde à vue se battent dans leur cellule : Commissariat de Dieupeul

Née en 1994, la prostituée Mariama B a été déférée au parquet par les éléments du commissariat de Dieupeul. Selon les informations de « Rewmi Quotidien », elle a agressé sa victime Aby S à trois reprises et est poursuivie pour « coups et blessures volontaires ».

Interpellées toutes les deux devant une boîte de nuit en train de se bagarrer, les deux protagonistes ont été placés en garde à vue par les éléments du commissariat de Dieupeul.

D’après la version de Aby S, elle aussi fille de joie âgée de la quarantaine, Mariama B l’a attaquée. « Le commandant nous a reçues dans son bureau pour comprendre ce qui nous a opposé.

Au lieu de nous éclairer sur les motifs de son comportement, Mariama a commencé à m’insulter. Énervée, je lui ai rendu les insultes.

C’est ce qui a poussé le commandant à nous garder à vue dans les locaux du commissariat cette nuit. Pendant la garde à vue, elle m’a encore attaquée. Il a fallu l’intervention des policiers qui nous ont séparées », a-t-elle déclaré lors de son audition le 5 octobre 2022.

Blessée à la tête, Aby S a affirmé qu’elle a été de nouveau victime des attaques de Mariama B. « Je suis revenue au commissariat de Dieupeul pour faire ma déposition. Quand les policiers se sont rendus sur place elle s’est enfuie.

Le lendemain, je suis allée encore à l’hôpital et le docteur m’a délivré un certificat médical faisant état d’une interruption temporaire de travail de 10 jours », a révélé la présumée victime .

De son côté, Mariama B. a nié toutes les accusations portées contre elle. A l’en croire, elles ont été interpellées par la police de Dieupeul et conduit au poste.

« Sur place, Aby s’est mise à faire des choses déplacées et à dire que si nous ne payons pas la contravention de racolage, nous allons être placées en garde à vue. Au final, nous avons tous payé la contravention et nous sommes sorties des locaux du commissariat », a-t-elle déclaré.

Poursuivant son récit, elle a révélé qu’elles se sont battues le lendemain,« de retour au lieu de travail, j’ai entendu Aby dire à qui veut l’entendre qu’elle allait me faire enfermer.

Je l’ai interpellée sur ses propos et elle a commencé à me hurler dessus. Furieuse, je l’ai insultée et nous nous sommes bagarrées ».

La plateforme NOTRECONTINENT.COM a pour vocation de diffuser gratuitement et librement les informations et opinions provenant des citoyens, des associations, des ONG ou des professionnels au Sénégal. Cliquez-ici pour créer votre compte et publier votre article.


Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaires

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaires

Copyright © 2023 www.notrecontinent.com

To Top