Boycott de l'information en Guinée : Appel au dialogue - Notre Continent
> NOTRE CONTINENT > - Afrique | Par Habib Diao | Publié le 24/05/2023 11:05:00

Boycott de l'information en Guinée : Appel au dialogue

En Guinée, mardi, une journée sans presse a eu lieu en signe de protestation. Les syndicats des médias privés estiment que les autorités de transition ont restreint l’accès à internet et brouillé les fréquences de certaines radios.

Le ministre porte-parole du gouvernement, Ousmane Gaoual Diallo, qui a été vivement critiqué la semaine dernière pour avoir déclaré que les autorités étaient prêtes à fermer tout média tenant des propos susceptibles de saper l’unité nationale, a également réagi à cette journée.

Les télévisions ont diffusé une image représentant un fond rouge, jaune et vert avec deux mains tenant des barreaux de prison, tandis que les radios ont cessé d’émettre.

Le principal objet de la colère des médias est le porte-parole du gouvernement, le ministre des Communications, Ousmane Gaoual Diallo, qui a souhaité apporter des explications.

« J’ai dit qu’il ne serait plus toléré de tenir des propos qui opposent les communautés les unes aux autres. Deuxièmement, les perturbations liées à internet touchent l’ensemble du secteur. Ce ne sont pas les sites internet perturbés qui sont visés. »

Malgré les arguments du ministre, l’inquiétude persiste au sein des médias. « Nous exprimons notre mécontentement à travers cette journée sans presse, qui a été suivie même par les médias d’État.

Cela montre l’ampleur du ras-le-bol », souligne Aboubacar Camara, président de l’Union des radios et télévisions libres de Guinée.

Le porte-parole du gouvernement, Ousmane Gaoual Diallo, a également appelé au dialogue avec les associations et les syndicats des médias, tout en insistant sur l’exigence et le respect des droits.

« La presse guinéenne a un rôle à jouer dans la reconstruction du pays, mais il ne peut y avoir de liberté de la presse sans responsabilité. »

Les associations et les syndicats des médias ont indiqué qu’ils souhaitaient se réunir pour répondre à l’invitation au dialogue du porte-parole du gouvernement.

Article écrit par : Awa Sanga

La plateforme NOTRECONTINENT.COM a pour vocation de diffuser gratuitement et librement les informations et opinions provenant des citoyens, des associations, des ONG ou des professionnels au Sénégal. Cliquez-ici pour créer votre compte et publier votre article.


Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaires

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaires

Copyright © 2023 www.notrecontinent.com

To Top