Les femmes sénégalaises toujours accusées : L'infertilité dans les couples - Notre Continent
> NOTRE CONTINENT > - Confidence | Par Khady Gueye | Publié le 30/10/2023 02:10:58

Les femmes sénégalaises toujours accusées : L'infertilité dans les couples

Article écrit par la contributrice : Aissatou Sidibé.
Au Sénégal, il est indiscutable que la plupart du temps, lorsqu’il y a un retard dans la venue du premier enfant, la femme est généralement accusée d’être incapable de concevoir. « Être infertile au Sénégal est souvent associé à l’idée d’être sans but, maudit, ou une mauvaise épouse », affirme Aissatou.

En tant qu’observateur de cette situation, je ne peux m’empêcher de ressentir une profonde empathie pour les femmes qui endurent cette pression injuste. La société sénégalaise, comme beaucoup d’autres, doit évoluer dans sa perception de l’infertilité.

Il est triste de constater à quel point l’infertilité est un sujet tabou, et pire encore, comment il est mal compris et mal géré. C’est une situation qui crée un fardeau émotionnel et psychologique écrasant pour de nombreuses femmes au Sénégal, et c’est injuste.

Les gens doivent reconnaître que l’infertilité n’est pas une faute, et que les femmes ne devraient pas être automatiquement blâmées.

Un exemple poignant de cette injustice est celui de Véronique, une cadre d’une grande banque dakaroise approchant de la quarantaine. Pour elle, l’incapacité d’avoir des enfants a créé un fardeau social et psychologique insupportable. Elle se sent jugée et incomplète aux yeux de la société. Cette pression ne devrait pas reposer uniquement sur les épaules des femmes.

Il faut noter que l’infertilité n’est pas exclusivement un problème féminin. Beaucoup d’hommes infertiles épousent d’abord une deuxième femme avant d’accepter que le problème vient d’eux. Comme l’illustre le cas de Souleymane. Ce dernier a enduré huit années de mariage avant d’oser se faire tester, suite à des moqueries et des insinuations. Son diagnostic de varicocèle bilatérale a prouvé que l’infertilité peut tout aussi bien résulter de problèmes masculins.

Sidi F. a également partagé son expérience en tant qu’homme confronté à l’infertilité. Lui et sa femme ont été la risée de tous pendant des années, car ils n’ont pas eu d’enfant. Leur histoire met en lumière la pression sociale et le stigmate qui pèsent sur les couples infertiles.

C’est clair comme de l’eau de roche que cette histoire demande une sérieuse réflexion et du changement au Sénégal. Faut qu’on arrête de coller des étiquettes à tout-va et qu’on se montre plus sympas envers ceux qui galèrent avec l’infertilité, peu importe si c’est monsieur ou madame. Faut faire sauter ces préjugés, tout simplement, et ouvrir nos cœurs pour soutenir ceux qui en ont besoin.

Article écrit par la contributrice : Aissatou Sidibé

La plateforme NOTRECONTINENT.COM permet à tous de diffuser gratuitement et librement les informations et opinions provenant des citoyens, des associations, des ONG ou des professionnels au Sénégal. Cliquez-ici pour créer votre compte et publier votre article.


Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaires

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaires

Copyright © 2023 www.notrecontinent.com

To Top