Au-delà du Silence : Briser les tabous de la dépression au Sénégal - Notre Continent
> NOTRE CONTINENT > - L'opinion des sans voix | Par Alassane Sow | Publié le 12/06/2024 08:06:29

Au-delà du silence : Briser les tabous de la dépression au Sénégal

Article écrit par le créateur de contenu : Modou Tchoup Tchoup.
La dépression : alors, on en parle ?
Il peut arriver à tout le monde de se sentir déprimé, notamment lors d’événements de vie douloureux (perte d’un proche, problèmes personnels ou professionnels, entre autres). Avec le temps, ce sentiment de tristesse s’atténue. En Afrique, et particulièrement au Sénégal, la dépression ou le harcèlement moral sont considérés comme une utopie. La maladie mentale y est un tabou.

C’est très difficile d’expliquer une dépression. Elle est assez complexe et affecte les gens différemment. La dépression est une maladie qui se caractérise par une grande tristesse, un sentiment de désespoir et/ou une perte de motivation. Elle affecte l’humeur, les pensées, le comportement, mais aussi et surtout le corps. Le niveau sévère de stress, de douleur émotionnelle et physique qui accompagne la dépression aide à déclencher l’engourdissement émotionnel et le détachement.

Les personnes qui deviennent insensibles émotionnellement le font souvent comme un mécanisme de défense pour éviter toute douleur émotionnelle et physique ou pour faire face à une tristesse implacable. Troubles du sommeil, perte d’appétit, baisse d’énergie, concentration altérée, changement de comportement au quotidien ou faible estime de soi sont autant de symptômes associés à la dépression.

La dépression est-elle toujours déclenchée par un événement ?

Contrairement à une idée reçue, la dépression ne se limite pas toujours à un événement spécifique. Bien que des événements difficiles (comme une rupture sentimentale, un échec professionnel ou un deuil) puissent déclencher les premiers épisodes dépressifs, les épisodes ultérieurs peuvent survenir sans cause extérieure évidente.

Au-delà de la mélancolie, l’individu souffrant de dépression est assailli par des idées noires et dévalorisantes : « Je suis indigne, je ne réussirai jamais, je me méprise. » Le suicide représente l’issue la plus tragique de la dépression et ne doit pas être minimisé. Les pulsions suicidaires, et parfois, hélas, les tentatives de suicide, sont des réalités.

L’individu affecté peut chercher refuge dans le sommeil ou les stupéfiants, entre autres. La dépression peut surgir sans raison apparente, ce qui rend sa présence d’autant plus difficile à expliquer aux proches lorsqu’on semble avoir « tout pour être heureux ». Pour une personne dépressive, rien n’est plus frustrant et blessant que les remarques telles que « il faut se ressaisir, faire du sport… »

La détresse de la personne peut être grande et souvent négligée. Il est manifeste que se noyer dans des musiques mélancoliques, la nostalgie, l’isolement et le monde virtuel peut anéantir une vie. On en souffre, on tente de dissimuler cette douleur avec des énergies discordantes. Les larmes s’écoulent librement, le cœur et l’esprit cessent leur lutte pour « qui a raison ». On se dissimule derrière le « on » pour éviter la solitude.

Les proches peuvent se sentir désemparés face à cette situation, mais leur simple présence et écoute sont essentielles. Il ne faut pas reprocher à une personne dépressive de se laisser aller, car cela ne fait qu’aggraver et intensifier le sentiment d’infériorité, d’incapacité à agir comme les autres.

Il est important de rappeler que la dépression est un trouble psychique bien plus complexe qu’un simple épisode de tristesse. On peut souvent se sentir non-aimé, penser que sa disparition ne changerait rien, ou même croire que les autres seraient mieux sans soi. À cela s’ajoute la difficulté de discerner les signes et symptômes de la dépression.

Nombreux sont les dépressifs qui s’ignorent par manque d’information. On sera plus enclin à décrire un mal de tête plutôt qu’une surcharge, une souffrance mentale. L’apparence n’est pas toujours la réalité, si souvent ceux qui souffrent de dépression cachent leur lutte pour de nombreuses raisons (par exemple, la peur d’être un fardeau, ne pas vouloir que les autres s’inquiètent). Si aujourd’hui encore on peine à désigner clairement ce qu’est la dépression, c’est peut-être aussi qu’il est difficile de dire ce qu’elle n’est pas.

Un sujet tabou et urgent

La dépression, loin d’être une simple déprime, est une réalité complexe et douloureuse. Au Sénégal, elle demeure un sujet tabou, malgré les efforts des spécialistes de la santé mentale. Dans notre société, le soutien aux personnes dépressives est insuffisant, et souvent, on les encourage à cacher leur mal-être.

Pourtant, la dépression touche un grand nombre de personnes, qui ne sont pas toujours conscientes de leur état. Il est essentiel de briser ce silence et de sensibiliser les familles à cette réalité. La Dépression ne connaît pas de frontières ethniques ou culturelles. Elle peut toucher chacun d’entre nous, indépendamment de notre origine.

En Afrique, la sensibilisation, le diagnostic et la prise en charge des troubles mentaux restent un défi. La schizophrénie, l’autisme et les troubles de la personnalité nécessitent une attention urgente. Nous devons reconnaître que la dépression est une maladie sérieuse, qui ne fait pas de distinction entre les genres. Heureusement, des traitements efficaces existent pour soigner la dépression, qu’elle soit légère, modérée ou sévère. Il est temps de briser le silence, d’encourager la compassion et de soutenir ceux qui en ont besoin.

La dépression est un sujet sérieux qui nécessite une compréhension approfondie et une compassion sincère.

Article écrit par le créateur de contenu : Modou Tchoup Tchoup

La plateforme NOTRECONTINENT.COM permet à tous de diffuser gratuitement et librement les informations et opinions provenant des citoyens. Les particuliers, associations, ONG ou professionnels peuvent créer un compte et publier leurs articles Cliquez-ici.


Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 commentaires
Mbodji
Ces vrai que la dépression est un peu une maladie mais au Sénégal si tu es atteint par une dépression les gens ne te regarde même pas c ce qui grave
Le 2024-06-12 11:45:20
Fatou
Laurent je te jure, la pauvreté, le soucis de réussir après les études
Le 2024-06-12 11:13:40
Laurent
La dépression n'est pas une blague , on a tendance a la negliché dans la culture africaine pour je ne sais quel raison obscure mais elle du mal a beaucoup de personne derriere ces mur de betons , surtout pour une ville comme Dakar qui stress quotidiens
Le 2024-06-12 11:02:23
Papis Traoré
La dépression pourquoi, ohhhh la vie est belle relax
Le 2024-06-12 10:59:32
Ciss
Il faut avoir un mental de fer
Le 2024-06-12 10:48:49

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 commentaires
Mbodji
Ces vrai que la dépression est un peu une maladie mais au Sénégal si tu es atteint par une dépression les gens ne te regarde même pas c ce qui grave
Le 2024-06-12 11:45:20
Fatou
Laurent je te jure, la pauvreté, le soucis de réussir après les études
Le 2024-06-12 11:13:40
Laurent
La dépression n'est pas une blague , on a tendance a la negliché dans la culture africaine pour je ne sais quel raison obscure mais elle du mal a beaucoup de personne derriere ces mur de betons , surtout pour une ville comme Dakar qui stress quotidiens
Le 2024-06-12 11:02:23
Papis Traoré
La dépression pourquoi, ohhhh la vie est belle relax
Le 2024-06-12 10:59:32
Ciss
Il faut avoir un mental de fer
Le 2024-06-12 10:48:49

Copyright © 2023 www.notrecontinent.com

To Top