Le DJ refuse de jouer un morceau : Les fêtards le tuent - Notre Continent
> NOTRE CONTINENT > - Insolite | Par Khady Gueye | Publié le 04/01/2023 04:01:40

Le DJ refuse de jouer un morceau : Les fêtards le tuent

Des fêtards tuent un DJ qui a refusé de jouer leur chanson demandée…

La famille d’un disc-jockey (DJ) de 27 ans au County Lux Comfort Hotel à Marikanani, au Kenya, a demandé à la Direction des enquêtes criminelles de mener des enquêtes approfondies sur son meurtre.

Salim Moriasi alias DJ Goodie a été tué le jour de Noël à 1h du matin suite à une échauffourée dans une boîte de nuit à propos de la diffusion d’une chanson, selon les premières enquêtes.

Les fêtards avaient demandé une chanson, que le DJ n’a pas jouée. La famille a déclaré que ses assassins sont bien connus mais qu’ils n’ont pas encore été arrêtés.

Selon le porte-parole de la famille George Abuga, DJ Goodie a été blessé sur différentes parties du corps après avoir été agressé. Une autopsie effectuée à la morgue du Coast General Hospital a révélé qu’il avait succombé à un arrêt cardiorespiratoire et à une grave blessure à la tête.

« J’ai assisté à l’autopsie. Les dommages sur le corps indiquaient qu’il s’agissait d’une agression », a-t-il déclaré.

S’adressant aux journalistes vendredi dernier avant l’enterrement de DJ Goodie, M. Abuga a accusé la direction de la boîte de nuit d’ingérence dans l’affaire après que le DJ ait été enregistré aux urgences par son employeur.

Un rapport de l’hôpital rapporte que ceux qui l’ont emmené à l’hôpital ont expliqué qu’il était tombé dans un escalier, où il a été blessé et a été transporté d’urgence à l’hôpital du sous-comté de Mariakani. Il a succombé à ses blessures alors qu’il suivait un traitement.

« Le meurtre était grave, et la même boîte de nuit affirme que son employé de longue date était un homme kényan inconnu. Notre fils a été brutalement assassiné de sang-froid par des personnes connues, et des clips circulent partout, et jusqu’à présent, personne n’est en garde à vue. »

Abuga a déclaré que le défunt DJ avait été transporté à l’hôpital par ses collègues.

De plus, le patron a loué un taxi pour emmener le défunt à l’aile des urgences de l’hôpital du sous-comté de Mariakini.

Il a ajouté que les informations de l’hôpital étaient que le médecin avait recommandé un scanner en raison de l’étendue des blessures.

« Ceux qui l’ont emmené à l’hôpital ont dit au médecin qu’il s’agissait d’un ivrogne retrouvé allongé par terre. Cependant, le médecin l’a regardé et a recommandé un scanner. Nous appelons la police à agir rapidement et à arrêter les tueurs », a-t-il ajouté.


Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaires

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaires

Copyright © 2023 www.notrecontinent.com

To Top