Antoine Félix Diome exprime son désarroi : Série de violences – Notre Continent
> NOTRE CONTINENT > - Sécurité | Par Khady Gueye | Publié le 30/05/2023 03:05:00

Antoine Félix Diome exprime son désarroi : Série de violences

Le ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Diome, a exprimé son désarroi concernant la série de violences survenues à Dakar et dans la région de Thiès lors d’une récente intervention sur les ondes de RFM.

Selon lui, les manifestations à Dakar et dans une moindre mesure dans la région de Thiès ont entraîné d’importants dégâts perpétrés par des individus qui prennent d’assaut les rues pour brûler des pneus avant de s’enfuir.

D’autres ciblent les domiciles de personnalités politiques pour détruire leurs biens, notamment leurs véhicules. « Ce sont des événements regrettables et dans un État de droit, de tels actes devraient être évités. Cependant, l’État prendra toutes les mesures nécessaires pour y faire face », a-t-il déclaré.

Selon lui, entre 2019 et 2021, lorsqu’il y a des tensions politiques, certains individus se permettent de divulguer « des adresses de certaines personnalités en demandant la destruction de leurs maisons ».

Hier encore, lorsque certaines maisons de membres du gouvernement et de la majorité ont été attaquées, des domiciles de membres de l’opposition ont également été ciblés.

Le ministre de l’Intérieur appelle donc à l’arrêt immédiat de toutes les attaques tous azimuts, rappelant que la police, la gendarmerie et le tribunal sont là pour maintenir l’ordre et juger les éventuels coupables.

« Personne n’a cependant le droit de se faire justice soi-même. Je déplore toutes ces attaques. Par conséquent, l’État prendra toutes les mesures nécessaires. J’invite les deux camps, l’opposition et la majorité, à la tranquillité et à la retenue. »

Interrogé sur le déploiement des forces de l’ordre autour de la résidence du leader de Pastef, Ousmane Sonko, le ministre de l’Intérieur, Antoine Diome, a estimé qu’il ne s’agissait pas d’un blocus. « Il s’agit d’une question d’ordre public et de sécurité nationale.

Nous fournirons plus de détails pour expliquer la situation. Il ne s’agit pas de bloquer la maison de qui que ce soit, mais simplement de rétablir et de maintenir l’ordre public », a expliqué le ministre.

Avant de conclure, le ministre de l’Intérieur exhorte les parents à garder leurs enfants à la maison, car selon lui, « des sanctions sévères sont prévues par la loi, car il s’agit d’un acte terroriste… »

Article écrit par : Madeleine Gueye

La plateforme NOTRECONTINENT.COM a pour vocation de diffuser gratuitement et librement les informations et opinions provenant des citoyens, des associations, des ONG ou des professionnels au Sénégal. Cliquez-ici pour créer votre compte et publier votre article.


Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires
Barro
Antoine wakhale bamou nékhe la réwmi thi bopame mo yakou lou nékhe waye défe li ba kagne
Le 2023-05-30 17:37:19
Silva
Il aime trop parler inutilement.
Le 2023-05-30 16:12:33
Dieng
Antoine comédien
Le 2023-05-30 16:11:32

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires
Barro
Antoine wakhale bamou nékhe la réwmi thi bopame mo yakou lou nékhe waye défe li ba kagne
Le 2023-05-30 17:37:19
Silva
Il aime trop parler inutilement.
Le 2023-05-30 16:12:33
Dieng
Antoine comédien
Le 2023-05-30 16:11:32

Copyright © 2023 www.notrecontinent.com

To Top