Gamou de Tivaouane : L'annonce de Marie Khemesse Ngom Ndiaye - Notre Continent
> NOTRE CONTINENT > - Santé | Par Habib Diao | Publié le 17/09/2023 02:09:08

Gamou de Tivaouane : L'annonce de Marie Khemesse Ngom Ndiaye

À l’approche du Gamou de Tivaouane, l’un des événements religieux majeurs au Sénégal, les autorités sanitaires du pays se préparent pour une prise en charge médicale des pèlerins attendus.

Le Gamou, qui aura lieu le 27 septembre prochain, verra le déploiement de pas moins de trois mille agents de santé, regroupant diverses spécialités, selon une source officielle d’un de nos confrères.

L’objectif premier de ce déploiement est d’assurer une meilleure prise en charge des fidèles qui convergeront vers la ville sainte de Tivaouane. C’est la ministre de la Santé et de l’Action sociale, Marie Khemesse Ngom Ndiaye, qui a annoncé cette mesure lors de sa visite à Tivaouane le samedi dernier.

Pour atteindre cet objectif, les autorités sanitaires ont prévu la mise en place de 64 postes médicaux avancés, sept postes fixes, et la mobilisation des services d’urgence des hôpitaux. De plus, un camp hôpital de l’armée nationale sera activé, le Samu national sera prêt à intervenir, et la Brigade nationale des sapeurs-pompiers sera également sur le qui-vive pour répondre aux besoins médicaux éventuels.

Lors de sa visite à Tivaouane, le ministre de la Santé en a profité pour rappeler la présence de maladies à potentiel épidémique, particulièrement en cette période d’hivernage. Elle a souligné la nécessité d’accorder une attention particulière à la prévention et à la promotion de la santé, avec la collaboration des acteurs communautaires, ainsi qu’à la surveillance épidémiologique.

Le ministre a également informé que le Service National de l’Hygiène (SNH) avait mis en place un dispositif important en prévision de l’événement. Ce dispositif comprend des opérations de nébulisation, d’aspersions intra-domiciliaires (à réaliser 15 jours avant l’événement), le contrôle des camions de vidange, la surveillance des grandes cuisines, ainsi que le contrôle de la qualité des denrées alimentaires et de l’eau, entre autres.

Article écrit par : Fatoumata Diop

La plateforme NOTRECONTINENT.COM a pour vocation de diffuser gratuitement et librement les informations et opinions provenant des citoyens, des associations, des ONG ou des professionnels au Sénégal. Cliquez-ici pour créer votre compte et publier votre article.


Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaires

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaires

Copyright © 2023 www.notrecontinent.com

To Top