Esclavage sexuel : Le Japon tenu responsable - Notre Continent
> NOTRE CONTINENT > - International | Par Khady Gueye | Publié le 25/11/2023 08:11:31

Esclavage sexuel : Le Japon tenu responsable

Près de huit décennies après la fin de la Seconde Guerre mondiale, un tribunal sud-coréen a ordonné au Japon d’indemniser 16 femmes réduites à l’esclavage sexuel pendant l’occupation japonaise. C’est une victoire importante pour ces femmes qui luttent depuis longtemps pour la reconnaissance de ces crimes de guerre.

La décision, qualifiée d’historique, concerne les « femmes de réconfort », un terme utilisé pour parler de l’esclavage sexuel pendant l’occupation japonaise. Les victimes, leurs familles et le gouvernement sud-coréen réclament des excuses et des réparations du gouvernement japonais. En 2015, un accord entre les deux pays semblait résoudre ce contentieux, avec des excuses du Premier ministre japonais Shinzo Abe et une promesse de verser 8 millions de dollars à un fonds dédié.

Cependant, de nombreux Coréens considéraient ces excuses comme insincères, et le gouvernement japonais a finalement fait marche arrière. Les victimes ont alors décidé de porter leur combat devant les tribunaux en Corée du Sud.

La récente décision de la Haute Cour de Séoul annule une décision antérieure qui avait débouté les femmes. Cette juridiction avait alors invoqué l’« immunité souveraine » du Japon pour rejeter les demandes, craignant des tensions diplomatiques. La Haute Cour estime maintenant que l’immunité souveraine ne devrait pas protéger le Japon en cas de conduite illégale.

La justice sud-coréenne a ordonné le versement d’environ 200 millions de wons (environ 141 000 euros) à chacune des plaignantes, même celles décédées représentées par leur famille. C’est la deuxième décision en faveur des femmes de réconfort, mais le Japon a déjà indiqué qu’il n’avait pas l’obligation de respecter ce verdict.

Selon les historiens, jusqu’à 200 000 femmes, principalement originaires de Corée et d’autres pays asiatiques, ont été forcées à devenir des esclaves sexuelles pour les soldats japonais pendant la Seconde Guerre mondiale. Cette question a longtemps affecté les relations entre la Corée du Sud et le Japon, en raison de la colonisation japonaise de la péninsule coréenne entre 1910 et 1945.

Article écrit par : Awa Sanga

La plateforme NOTRECONTINENT.COM a pour vocation de diffuser gratuitement et librement les informations et opinions provenant des citoyens, des associations, des ONG ou des professionnels au Sénégal. Cliquez-ici pour créer votre compte et publier votre article.


Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaires

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaires

Copyright © 2023 www.notrecontinent.com

To Top