Processus électoral : Le FITE dénonce ! - Notre Continent
> NOTRE CONTINENT > - Politique | Par Khady Gueye | Publié le 27/11/2023 02:11:10

Processus électoral : Le FITE dénonce !

Le Front pour l’inclusivité et la transparence des élections (FITE) a tenu sa première conférence de presse ce dimanche, où les membres ont examiné les points clés de l’actualité politique. Du système de parrainage à la nomination des nouveaux membres de la CENA, en passant par l’organisation des élections présidentielles de 2024, Cheikh Tidiane Dieye et ses collègues ont tout passé en revue.

Le Dr Abdourahmane Diouf, président du parti Awale et candidat à la présidentielle, a exprimé ses regrets devant un « système de parrainage qui ne respecte pas les règles démocratiques établies ». Il a rejeté l’idée selon laquelle des « leaders politiques critiquent le système de parrainage car ils n’ont pas de poids politique », qualifiant cela de discriminatoire. Diouf a souligné la nécessité d’un processus électoral bien organisé avec un système de parrainage juste et inclusif pour répondre aux aspirations négligées par le régime de Macky Sall.

Selon le Dr Abdourahmane Diouf, trois facteurs démontrent l’intention du régime de favoriser son candidat. Premièrement, l’opposition n’a pas accès aux informations nécessaires sur le fichier électoral. Il demande que le pouvoir mette le fichier à leur disposition pour qu’ils puissent contrôler les parrainages. Deuxièmement, la vérification des fichiers de parrainages au conseil constitutionnel doit être transparente et partagée avec tous les candidats. Enfin, le problème des doublons doit être traité pour éviter d’exclure des candidats.

Me Abdoulaye Tine, également membre du FITE, a critiqué la nomination d’un nouveau bureau de la Commission électorale nationale autonome (CENA) par le président. Un recours a été déposé pour contester cette décision, soulignant le non-respect du principe de consultation préalable et le non-respect du principe de continuité dans le fonctionnement des institutions. Le FITE espère que la Cour suprême annulera cette décision qu’il qualifie de « purement politique ».

Article écrit par : Daouda Coly

La plateforme NOTRECONTINENT.COM a pour vocation de diffuser gratuitement et librement les informations et opinions provenant des citoyens, des associations, des ONG ou des professionnels au Sénégal. Cliquez-ici pour créer votre compte et publier votre article.


Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 commentaires
Thierno
cette plateforme traduit en quelque sorte une volonté pour l'opposition de changer radicalement la dictature juridique et malsaine de Macky Sall. Je salut cette initiative et merci aux vrais oppositions de ce régime d'humiliation
Le 2023-11-27 15:06:08

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 commentaires
Thierno
cette plateforme traduit en quelque sorte une volonté pour l'opposition de changer radicalement la dictature juridique et malsaine de Macky Sall. Je salut cette initiative et merci aux vrais oppositions de ce régime d'humiliation
Le 2023-11-27 15:06:08

Copyright © 2023 www.notrecontinent.com

To Top