« Macky Sall a tenté de contacter Sonko » : Report présidentiel 2024 - Notre Continent
> NOTRE CONTINENT > - Politique | Par Khady Gueye | Publié le 11/02/2024 06:02:22

« Macky Sall a tenté de contacter Sonko » : Report présidentiel 2024

Macky Sall, aurait tenté de contacter Ousmane Sonko pendant plusieurs semaines, selon des déclarations récentes. Son objectif serait d’obtenir l’approbation de Sonko pour le report de l’élection présidentielle.

Cette information, démentie par Sonko lui-même, soulève des interrogations sur la volonté du leader du parti Pastef de participer au dialogue proposé par le président Sall. Guy Marius Sagna, figure marquante du Pastef, rejette toute possibilité de compromis. Pour lui, le seul résultat envisageable serait une défense intransigeante de la Constitution. Sagna qualifie le président Macky Sall de…

… »putschiste constitutionnel » et assure que le Pastef n’acceptera aucun prolongement du mandat au-delà du 2 avril 2024. Les récents affrontements ayant conduit à trois décès sont également au cœur des préoccupations de Guy Marius Sagna. Il accuse Macky Sall d’avoir donné un « permis de tuer » aux forces de l’ordre, soulignant l’absence d’enquêtes et de sanctions dans des affaires similaires remontant à plusieurs années.

Sagna dénonce une impunité persistante, affirmant que l’absence de poursuites contre les forces de l’ordre constitue un encouragement tacite à la violence.

Selon lui, le président Sall aurait délibérément omis d’engager des procédures judiciaires pour maintenir le soutien de ses forces de défense et de sécurité, nécessaires pour réprimer toute contestation populaire.

Dans une critique acerbe, Sagna affirme que cette approche revient à dire aux forces de l’ordre qu’elles ont carte blanche pour réprimer violemment, y compris en recourant à des actes tels que la répression des journalistes ou le meurtre de manifestants. Les propos de Sagna soulignent les tensions croissantes au Sénégal et mettent en lumière les enjeux politiques qui continuent de diviser le pays.

Article écrit par : Emmanuel Ndour

La plateforme NOTRECONTINENT.COM permet à tous de diffuser gratuitement et librement les informations et opinions provenant des citoyens, des associations, des ONG ou des professionnels au Sénégal. Cliquez-ici pour créer votre compte et publier votre article.


Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 commentaires
Moussa
Je ne pense pas que le président Sall aurait tenté de contacter Sonko pour son approbation pour le report du scrutin alors que Macky lui même il connaît bien la position de Sonko . Son attitude basé sur l'éthique. Je rappelle que même le fait que le président ait pris le décret pour annuler le décret de convocation des candidats, tant que le conseil constitutionnel ne vide pas les recours pour inconstitutionalité de ce décret par l'opposition, ce décret pris par Macky ne sers pas oublié au JO. Or le décret est légal et applicable ou entre en vigueur que s'il est publié au JO. Les élections se tiendront le 25 février 2024.
Le 2024-02-11 21:00:41

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 commentaires
Moussa
Je ne pense pas que le président Sall aurait tenté de contacter Sonko pour son approbation pour le report du scrutin alors que Macky lui même il connaît bien la position de Sonko . Son attitude basé sur l'éthique. Je rappelle que même le fait que le président ait pris le décret pour annuler le décret de convocation des candidats, tant que le conseil constitutionnel ne vide pas les recours pour inconstitutionalité de ce décret par l'opposition, ce décret pris par Macky ne sers pas oublié au JO. Or le décret est légal et applicable ou entre en vigueur que s'il est publié au JO. Les élections se tiendront le 25 février 2024.
Le 2024-02-11 21:00:41

Copyright © 2023 www.notrecontinent.com

To Top