Grèves au CFPH Cambérène : Gestion défaillante dénoncée - Notre Continent
> NOTRE CONTINENT > - Education | Par Habib Diao | Publié le 09/06/2024 05:06:52

Grèves au CFPH Cambérène : Gestion défaillante dénoncée

Article écrit par le créateur de contenus : Gilet Protecteur
Les récentes grèves des professeurs du Centre de Formation Professionnelle Horticole de Cambérène, qui ont débuté le début du mois de Mai dernier, met en lumière de graves problèmes de gestion au sein de l’administration en l’occurrence le Directeur Général.

Les enseignants dénoncent une série de décisions controversées et une gestion inefficace qui ont conduit à une dégradation des conditions de travail et de l’environnement éducatif. Aujourd’hui les professeurs sont à leur dix-neuvième note de grève en compagnie du SYNTTAS (Syndicat national des techniciens et travailleurs de l’agriculture du Sénégal) et ces grèves ne se limitent pas au CFPH mais le mot d’ordre sur toute l’étendue du territoire national.

Les raisons des grèves
Les professeurs pointent du doigt plusieurs fautes de gestion de l’administration, notamment :
La gestion des ressources financières : Le problème majeur des grèves, pourtant le centre au delà des étudiants entré par voie concours y’a une autre partie réservée aux étudiants privés qui payent selon leur niveau d’étude.

CAP (Certificat d’aptitude professionnelle) et le BTH (Brevet de Technicien Horticole) leur payement est 40000F CFA par mois, pour les BTSH (Brevet de Technicien Supérieur Horticole) 50000F CFA. La question où est passé cette argent ?

Manque de Matériel Pédagogique : Depuis quelques années, le CFPH se plaint de l’insuffisance de matériel pédagogique. Les professeurs doivent souvent se débrouiller avec des ressources obsolètes en particulier les cours pratique dans le maraîchage, le fruitier, l’ornement, l’espace vert, le micro jardinage est entièrement supprimé de la formation.

Absence de Soutien et de Communication
Les professeurs déplorent un manque de communication et de soutien de la part de l’administration. Les réunions sont rares et les décisions sont prises sans consultation des principaux intéressés.

Conséquences pour les Étudiants
Cette grève a également un impact direct sur les études. Les cours sont suspendus, les examens et devoirs menacés d’être reportés et l’incertitude règne quant à la reprise des cours. Les étudiants s’inquiètent pour l’avenir du Centre et craignent que cette situation ne se prolonge.

Face à cette situation chaotique le ministre secrétaire Alpha Ba du ministère de l’agriculture de la souveraineté alimentaire et de l’élevage s’est rendu sur place le 30 Mai dernier pour des pourparlers et qu’un ultimatum a été donné ou directeur de rassembler l’ensemble des documents prouvant les dépenses effectuées. Et cela avant le 15 juin. Il faut noter aussi que les étudiants ne sont pas restés indemnes face à cette situation plusieurs rencontres se sont effectuées avec l’administration mais rien.

Les grèves révèlent un malaise profond au sein du CFPH. Une réforme de la gestion administrative apparaît nécessaire pour rétablir un climat de travail serein et propice à la formation. En attendant, les enseignants restent mobilisés, déterminés à obtenir des réponses et des actions concrètes de la part de l’administration et du ministre.

Article écrit par le créateur de contenus : Gilet Protecteur

La plateforme NOTRECONTINENT.COM permet à tous de diffuser gratuitement et librement les informations et opinions provenant des citoyens. Les particuliers, associations, ONG ou professionnels peuvent créer un compte et publier leurs articles Cliquez-ici.


Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires
Diougou Séne
Vraiment le fonctionnement de ce centre est à revoir il y'a trop de non dit
Le 2024-06-11 15:10:11
Ousseynou diop
A vrai dire l'école est accroupi vue c'est une seule partie est prêt à la souplesse nous sommes tenus de diversifier nos cries de coeur . Cela veut dire que nous sommes les grands perdants de la manière dont les cours sont dispensés par rapport a l'incompétence de certains professeurs appartenant de l'autre partie . Chers camarades restons unis dans l'essentiel.
Le 2024-06-11 11:54:49
Pape
Tout employé a droit à la grève mais il ne faut pas abuser
Le 2024-06-09 15:36:41
Top cheikh
Le protecteur vous avez tous dit le centre traverse une crise. Nous appelons les autorités compétentes de prendre leurs responsabilités face à cette situation.
Le 2024-06-09 10:42:35
Astou
Il faut mettre un terme à cet situation. Il faut régler leur revendications et qu'ils continuent le travail.
Le 2024-06-09 09:46:48
Sala
Tout ceci remonte l'ancien régime de Macky Sall
Le 2024-06-09 09:06:02

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires
Diougou Séne
Vraiment le fonctionnement de ce centre est à revoir il y'a trop de non dit
Le 2024-06-11 15:10:11
Ousseynou diop
A vrai dire l'école est accroupi vue c'est une seule partie est prêt à la souplesse nous sommes tenus de diversifier nos cries de coeur . Cela veut dire que nous sommes les grands perdants de la manière dont les cours sont dispensés par rapport a l'incompétence de certains professeurs appartenant de l'autre partie . Chers camarades restons unis dans l'essentiel.
Le 2024-06-11 11:54:49
Pape
Tout employé a droit à la grève mais il ne faut pas abuser
Le 2024-06-09 15:36:41
Top cheikh
Le protecteur vous avez tous dit le centre traverse une crise. Nous appelons les autorités compétentes de prendre leurs responsabilités face à cette situation.
Le 2024-06-09 10:42:35
Astou
Il faut mettre un terme à cet situation. Il faut régler leur revendications et qu'ils continuent le travail.
Le 2024-06-09 09:46:48
Sala
Tout ceci remonte l'ancien régime de Macky Sall
Le 2024-06-09 09:06:02

Copyright © 2023 www.notrecontinent.com

To Top