Mise en garde de l'Union Européenne : Pêche illicite au Sénégal - Notre Continent
> NOTRE CONTINENT > - Economie | Par Habib Diao | Publié le 09/06/2024 12:06:15

Mise en garde de l'Union Européenne : Pêche illicite au Sénégal

Article écrit par le créateur de contenu : Thinkdiff.
Dans un développement préoccupant pour l’économie maritime sénégalaise, l’Union Européenne (UE) a officiellement émis un avertissement formel au Sénégal pour ses insuffisances dans la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN).

Cette décision, rendue publique jeudi dernier, met en lumière les lacunes persistantes du pays dans la gestion de ses ressources halieutiques et pourrait avoir des répercussions économiques significatives.

Un marché en péril :
L’avertissement de l’UE, souvent désigné comme une « carte jaune », place le Sénégal sous une surveillance accrue et expose potentiellement son secteur des pêches à des sanctions commerciales.

Les produits de la mer représentent une part essentielle des exportations sénégalaises, l’UE étant l’un des principaux marchés pour ces exportations.

Une dégradation de cet avertissement en une « carte rouge » entraînerait l’interdiction des importations de produits de la mer sénégalais vers l’Union européenne, une mesure qui pourrait avoir des conséquences dévastatrices pour l’économie du pays.

Les motifs de l’avertissement :
Selon le communiqué de la Commission Européenne, les raisons de cet avertissement incluent des faiblesses dans le cadre législatif et institutionnel du Sénégal pour combattre la pêche INN.

Bruxelles a notamment souligné le manque de contrôles efficaces, de surveillance maritime et de sanctions dissuasives contre les contrevenants.

Virginijus Sinkevičius, Commissaire européen chargé de l’environnement, des océans et de la pêche, a déclaré : « Nous avons constaté des progrès insuffisants du Sénégal dans la mise en œuvre des réformes nécessaires pour lutter efficacement contre la pêche illicite. »

« Nous espérons que cet avertissement incitera le gouvernement sénégalais à prendre les mesures urgentes et nécessaires pour protéger ses ressources marines et les moyens de subsistance de ses communautés côtières. »

Une réponse nationale :
En réponse à cet avertissement, le Gouvernement sénégalais a exprimé sa détermination à renforcer ses efforts de lutte contre la pêche illicite. Le ministre de la Pêche et de l’Économie maritime, Alioune Ndoye, a annoncé une série de mesures visant à améliorer le cadre réglementaire et les capacités de surveillance.

« Nous prenons très au sérieux cet avertissement de l’UE et nous sommes engagés à mettre en œuvre les réformes nécessaires pour garantir la durabilité de notre secteur de la pêche », a-t-il affirmé lors d’une conférence de presse à Dakar.

Impact sur les communautés locales :
La pêche constitue une source vitale de revenus et de subsistance pour de nombreuses communautés sénégalaises. Les pratiques de pêche INN ont des effets dévastateurs sur les stocks de poissons, compromettant la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance des pêcheurs artisanaux.

Le renforcement des mesures de lutte contre la pêche illicite pourrait, à long terme, bénéficier aux populations locales en assurant une gestion durable des ressources marines.

Un défi global :
Le Sénégal n’est pas seul dans cette bataille contre la pêche illicite. Ce phénomène mondial représente un défi majeur pour la gestion des pêches et la conservation des océans.

Les actions unilatérales et les partenariats internationaux sont essentiels pour lutter contre cette menace et assurer la pérennité des écosystèmes marins.

Alors que le Sénégal se prépare à répondre aux exigences de l’UE, l’issue de cette situation pourrait servir de modèle pour d’autres nations confrontées à des défis similaires.

Le monde entier observe avec attention les prochains pas du Sénégal dans sa lutte contre la pêche illicite, un combat crucial pour la préservation des océans et le développement durable.

Article écrit par le créateur de contenu : Thinkdiff

La plateforme NOTRECONTINENT.COM permet à tous de diffuser gratuitement et librement les informations et opinions provenant des citoyens. Les particuliers, associations, ONG ou professionnels peuvent créer un compte et publier leurs articles Cliquez-ici.


Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 commentaires
Mohamed
Le Sénégal n’a pas besoin de l’Union européenne!! Si ils ne veulent pas du poisson Sénégalais, d’autres clients vont le prendre c'est tout!!!
Le 2024-06-10 15:26:50
Soda
Ils sont
Le 2024-06-10 14:51:18
Germain Diatta
Maurice Gomis malheureusement certains d'entre eux sont manipulés par la nouvelle opposition, les lobbies qui ne veulent pas que le gâteau ne se termine.
Le 2024-06-10 13:02:40
Maurice Gomis
Normalement ces pêcheurs devraient être les premiers à lutter contre ce phénomène et snon être parmis ceux qui luttent contre ça ,c'est comme s'asseoir sur une branche et puis se mettre à couper la même branche !c'est dans la mer qu'ils trouvent leur compte alors quelques part , il est de leurs responsabilité de protéger ce bien précieux
Le 2024-06-10 06:11:14
Bouna
A bas l'UE
Le 2024-06-09 15:38:23
Baye mody balde
Cette situation met en lumière les défis auxquels le Sénégal est confronté pour gérer durablement ses ressources maritimes tout en répondant aux attentes internationales en matière de régulation de la pêche.
Le 2024-06-09 15:21:01
El hadj khaly gueye Loum
Que l'UE aille en enfer,ces gens ne cherchent qu'à piller l'Afrique.
Le 2024-06-09 15:03:29
Mansour
On verra bien après la fin du contrat . Voleurs.
Le 2024-06-09 14:23:08
Gadjigo
Je solliciter le gouvernement du Sénégal de prendre les meilleurs précautions
Le 2024-06-09 13:16:39
Aissata Ndiaye
Ces gens là sont bizarre.
Le 2024-06-09 13:11:05
Djigo
Je suis diomaye
Le 2024-06-09 11:54:36
Fabien
Ces gens là sont culottés
Le 2024-06-09 11:46:34
Hassane
L'union européenne doit se ressaisir
Le 2024-06-09 10:56:06
Ahmadou
Allez presi
Le 2024-06-09 10:23:45
Vieira
Tout va changé dans ce pays les dossiers arrive un à un
Le 2024-06-09 09:53:24
Aliou
Ibrahima Kounta tu sais que le gouvernement dit qu'il va renégocier les contrats dès que le contrat en cours arrive à son terme ? Cela n'arrange pas l'UE c'est pourquoi elle est dans la zizanie.
Le 2024-06-09 09:37:56
Ibrahima Kounta
J’espère que le gouvernement prendra des mesures adéquates face à cette situation
Le 2024-06-09 09:31:49
Yaya
Le contrat de pêche arrive à son terme alors c'est finit pour les voleurs de nos poissons . Mieux l'union européenne n'a rien à dire aux autorités encore moins émettre des mises en garde contre une pêche illicite. Une question qui pratique la pêche illicite avec des bateaux dans nos eaux durant des mois ? Est-ce le pêcheur sénégalais avec une petite pirogue et un filet ?
Le 2024-06-09 09:30:44
Mbodji
Exportations des produits maritimes devrait être revu et il faut mieux l'exporter dans l'Afrique que dans d'autres pays
Le 2024-06-09 09:21:50

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 commentaires
Mohamed
Le Sénégal n’a pas besoin de l’Union européenne!! Si ils ne veulent pas du poisson Sénégalais, d’autres clients vont le prendre c'est tout!!!
Le 2024-06-10 15:26:50
Soda
Ils sont
Le 2024-06-10 14:51:18
Germain Diatta
Maurice Gomis malheureusement certains d'entre eux sont manipulés par la nouvelle opposition, les lobbies qui ne veulent pas que le gâteau ne se termine.
Le 2024-06-10 13:02:40
Maurice Gomis
Normalement ces pêcheurs devraient être les premiers à lutter contre ce phénomène et snon être parmis ceux qui luttent contre ça ,c'est comme s'asseoir sur une branche et puis se mettre à couper la même branche !c'est dans la mer qu'ils trouvent leur compte alors quelques part , il est de leurs responsabilité de protéger ce bien précieux
Le 2024-06-10 06:11:14
Bouna
A bas l'UE
Le 2024-06-09 15:38:23
Baye mody balde
Cette situation met en lumière les défis auxquels le Sénégal est confronté pour gérer durablement ses ressources maritimes tout en répondant aux attentes internationales en matière de régulation de la pêche.
Le 2024-06-09 15:21:01
El hadj khaly gueye Loum
Que l'UE aille en enfer,ces gens ne cherchent qu'à piller l'Afrique.
Le 2024-06-09 15:03:29
Mansour
On verra bien après la fin du contrat . Voleurs.
Le 2024-06-09 14:23:08
Gadjigo
Je solliciter le gouvernement du Sénégal de prendre les meilleurs précautions
Le 2024-06-09 13:16:39
Aissata Ndiaye
Ces gens là sont bizarre.
Le 2024-06-09 13:11:05
Djigo
Je suis diomaye
Le 2024-06-09 11:54:36
Fabien
Ces gens là sont culottés
Le 2024-06-09 11:46:34
Hassane
L'union européenne doit se ressaisir
Le 2024-06-09 10:56:06
Ahmadou
Allez presi
Le 2024-06-09 10:23:45
Vieira
Tout va changé dans ce pays les dossiers arrive un à un
Le 2024-06-09 09:53:24
Aliou
Ibrahima Kounta tu sais que le gouvernement dit qu'il va renégocier les contrats dès que le contrat en cours arrive à son terme ? Cela n'arrange pas l'UE c'est pourquoi elle est dans la zizanie.
Le 2024-06-09 09:37:56
Ibrahima Kounta
J’espère que le gouvernement prendra des mesures adéquates face à cette situation
Le 2024-06-09 09:31:49
Yaya
Le contrat de pêche arrive à son terme alors c'est finit pour les voleurs de nos poissons . Mieux l'union européenne n'a rien à dire aux autorités encore moins émettre des mises en garde contre une pêche illicite. Une question qui pratique la pêche illicite avec des bateaux dans nos eaux durant des mois ? Est-ce le pêcheur sénégalais avec une petite pirogue et un filet ?
Le 2024-06-09 09:30:44
Mbodji
Exportations des produits maritimes devrait être revu et il faut mieux l'exporter dans l'Afrique que dans d'autres pays
Le 2024-06-09 09:21:50

Copyright © 2023 www.notrecontinent.com

To Top