« J’ai perdu la foi après des années… » : Mon parcours religieux - Notre Continent
> NOTRE CONTINENT > - Confidence | Par Habib Diao | Publié le 11/06/2024 08:06:52

« J’ai perdu la foi après des années… » : Mon parcours religieux

Article écrit par le créateur contenu : CJ
J’ai perdu la foi religieuse après des années de doutes croissants et de questionnements incessants. En grandissant dans une famille profondément religieuse, ma foi était le socle de mon existence, m’apportant réconfort, direction et une communauté soudée.

L’église était un lieu de refuge, où les enseignements religieux donnaient un sens à ma vie et un cadre moral à suivre. Pourtant, au fil du temps, des fissures ont commencé à apparaître dans cette fondation autrefois solide.

Les premiers doutes sont venus de l’observation des incohérences entre les principes prêchés et les comportements de certains membres de la communauté religieuse. Les actes d’hypocrisie, les jugements sévères, et le manque de compassion m’ont fait remettre en question l’authenticité de la foi proclamée.

En parallèle, les injustices et les souffrances que je voyais dans le monde m’ont profondément perturbé. Je me demandais comment un Dieu omnipotent et bienveillant pouvait permettre tant de douleur et d’inégalité.

Les prières restaient sans réponse, et les épreuves personnelles, telles que la maladie et la perte, semblaient accentuer ce sentiment d’abandon divin. Ces expériences m’ont conduit à une recherche intense de réponses dans les textes sacrés et les doctrines religieuses.

Cependant, au lieu de trouver du réconfort, je découvrais des passages qui semblaient moralement troublants ou contradictoires avec les valeurs humaines universelles telles que l’amour et la justice.

Mon engagement envers la foi a été davantage ébranlé par les réponses simplistes ou dogmatiques que je recevais en exprimant mes doutes à des figures d’autorité religieuse.

Plutôt que de trouver une ouverture au dialogue et à la réflexion, je faisais face à une répression de mes questionnements, ce qui renforçait mon sentiment d’aliénation. Les enseignements religieux, autrefois source de lumière, commençaient à paraître comme des dogmes rigides, déconnectés de la réalité complexe de la vie moderne.

La perte progressive de ma foi n’était pas seulement une crise spirituelle mais une crise identitaire. La foi religieuse avait façonné mon monde, mes relations, et mon sens de la moralité. Sans elle, je me sentais perdu, déraciné, et en quête d’un nouveau sens à ma vie.

J’ai alors entrepris un voyage intérieur pour redéfinir mes valeurs et trouver un nouveau cadre philosophique. J’ai exploré diverses philosophies, laïques et spirituelles, cherchant à combler le vide laissé par la religion. Ce processus a été à la fois douloureux et libérateur, m’obligeant à affronter des vérités inconfortables et à accepter l’incertitude comme une partie inhérente de l’existence humaine.

Avec le temps, j’ai appris à trouver du réconfort dans la beauté de la nature, la profondeur des relations humaines, et la quête de connaissance et de compréhension. J’ai redécouvert la moralité comme un choix conscient, fondé sur l’empathie et le respect de l’autre, plutôt que sur la crainte de la punition divine. Bien que la nostalgie d’une certitude spirituelle perdure parfois, je me suis réconcilié avec l’idée que le sens de la vie peut être trouvé dans les moments de connexion et d’authenticité.

Aujourd’hui, ma vie est moins régie par des dogmes fixes et plus par une quête continue de vérité et de compréhension. La perte de ma foi religieuse, bien qu’initialement déstabilisante, m’a poussé à devenir plus autonome dans ma réflexion et à vivre en accord avec mes propres valeurs profondément ressenties. En fin de compte, j’ai découvert que la foi en l’humanité et en sa capacité à aimer, à créer et à grandir peut être tout aussi puissante et gratifiante que la foi religieuse que j’avais autrefois.

Article écrit par le créateur contenu : CJ

La plateforme NOTRECONTINENT.COM permet à tous de diffuser gratuitement et librement les informations et opinions provenant des citoyens. Les particuliers, associations, ONG ou professionnels peuvent créer un compte et publier leurs articles Cliquez-ici.


Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires
Vieira
Il faut avoir la foie en ce que tu fait et jamais baisser les bras car la prière fini toujours par payer Dieu est la pour tous
Le 2024-06-11 19:17:21
Maurice Gomis
A mon avis il te manquait quelque chose donner sa vie à jesus-Christ:quand on donne sa vie à quelqu'un on se laisse guider par lui ,il devient maître de notre vie, il prend le contrôle et on se laisse guider par lui,car rien ne peux nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en jésus-Christ.la véritable amour réside dans la confiance, et Dieu nous aime tel que nous sommes Amen
Le 2024-06-11 14:47:14
Amadou Ndoye
Aie confiance en toi. Ne Doutes plus.
Le 2024-06-11 14:29:19
Mendy
Là où il y a la vie y’a de l’espoir
Le 2024-06-11 14:12:44
Ahmadou
Il ne faut pas décourager
Le 2024-06-11 14:09:14
Habib
Les prières sans réponses ne doivent pas être un motif pour arrêter de prier.
Le 2024-06-11 13:15:09

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires
Vieira
Il faut avoir la foie en ce que tu fait et jamais baisser les bras car la prière fini toujours par payer Dieu est la pour tous
Le 2024-06-11 19:17:21
Maurice Gomis
A mon avis il te manquait quelque chose donner sa vie à jesus-Christ:quand on donne sa vie à quelqu'un on se laisse guider par lui ,il devient maître de notre vie, il prend le contrôle et on se laisse guider par lui,car rien ne peux nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en jésus-Christ.la véritable amour réside dans la confiance, et Dieu nous aime tel que nous sommes Amen
Le 2024-06-11 14:47:14
Amadou Ndoye
Aie confiance en toi. Ne Doutes plus.
Le 2024-06-11 14:29:19
Mendy
Là où il y a la vie y’a de l’espoir
Le 2024-06-11 14:12:44
Ahmadou
Il ne faut pas décourager
Le 2024-06-11 14:09:14
Habib
Les prières sans réponses ne doivent pas être un motif pour arrêter de prier.
Le 2024-06-11 13:15:09

Copyright © 2023 www.notrecontinent.com

To Top