Flambée des prix pendant la Tabaski : une tendance inquiétante - Notre Continent
> NOTRE CONTINENT > - Société | Par Alassane Sow | Publié le 12/06/2024 06:06:43

Flambée des prix pendant la Tabaski : Une tendance inquiétante

Article écrit par le créateur de contenu : Gilet Protecteur.
Une tendance inquiétante chaque année, la célébration de la Tabaski, aussi connue sous le nom de l’Aïd Al-Adha, voit des millions de personnes voyager pour rejoindre leurs familles et célébrer cette fête religieuse importante.

Cependant, un phénomène récurrent inquiète de plus en plus les voyageurs : la hausse significative des tarifs de transport pendant cette période.

Une augmentation généralisée

Les compagnies de transport, particulièrement celles routières, ont tendance à augmenter leurs tarifs en prévision de la forte demande qui caractérise cette période festive. Cette année, les augmentations des prix des billets ont atteint des sommets inédits, certaines compagnies doublant voire triplant leurs tarifs habituels.

Les raisons derrière cette hausse

Plusieurs facteurs contribuent à cette augmentation des tarifs :

La demande accrue :
La Tabaski est l’une des fêtes les plus importantes du calendrier musulman, et beaucoup de familles souhaitent se réunir pour cette occasion. Cette forte demande pousse naturellement les prix à la hausse.

Les coûts opérationnels :
Les compagnies de transport justifient souvent les hausses de tarifs par une augmentation des coûts opérationnels, notamment le prix du carburant et les frais de maintenance supplémentaires dus à l’intensification des activités.

La Stratégie commerciale :
Certaines entreprises adoptent une stratégie de prix dynamique, augmentant les tarifs lorsque la demande est forte pour maximiser leurs profits.

L’impact sur les voyageurs :
Pour les voyageurs, ces augmentations tarifaires représentent une charge financière supplémentaire qui peut parfois devenir insoutenable. Beaucoup de familles, déjà confrontées à des difficultés économiques, doivent faire des choix difficiles, renonçant parfois à voyager et à célébrer avec leurs proches.

Les réactions et les solutions proposées Face à cette situation, les réactions sont multiples. Les associations de consommateurs dénoncent régulièrement ces pratiques, les qualifiant d’abusives et de discriminatoires. Elles appellent à une régulation plus stricte des prix pendant les périodes de fêtes pour protéger les consommateurs.

Certaines initiatives locales tentent de pallier ce problème. Par exemple, des compagnies de transport communautaires et des associations proposent des services à prix réduits pour les personnes les plus démunies. De plus, le gouvernement doit intervenir pour fixer les prix des transports ou pour subventionner les transports pendant ces périodes critiques.

Conclusion La hausse des tarifs de voyage pendant la Tabaski reste une problématique complexe, alimentée par des dynamiques économiques et commerciales.

Si la demande accrue est compréhensible, les hausses de prix disproportionnées suscitent l’indignation et appellent à une réflexion sur des solutions équitables pour tous les voyageurs. Une régulation plus stricte et des initiatives solidaires pourraient être des pistes à explorer pour éviter que la fête ne devienne un fardeau financier pour de nombreuses familles.

Article écrit par le créateur de contenu : Gilet Protecteur

La plateforme NOTRECONTINENT.COM permet à tous de diffuser gratuitement et librement les informations et opinions provenant des citoyens. Les particuliers, associations, ONG ou professionnels peuvent créer un compte et publier leurs articles Cliquez-ici.


Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 commentaires
Aminata Diatta
Chaque année c'est comme ça
Le 2024-06-14 10:24:51
Thiam
Espérons que cette fois-ci le gouvernement en prendra compte sinon les garages verront inonder de voyageurs espérant une baisse des prix.
Le 2024-06-14 09:52:31
Dieng
La hausse des prix à l'approche des fêtes est une tendance très indigne. Des mesures drastiques doivent être prises pour l'eradiquer
Le 2024-06-12 11:45:05
Sanguare
si le mouton est trop cher on va commencé a mangé le poulet rek c'est mieu woua
Le 2024-06-12 11:00:12
Sarayatou
La Tabaski est pour certains la seule fête ou il faut avoir le mouton ou disparaitre c'est à dire la perception des voisins sur votre incapacité à honorer la volonté divine
Le 2024-06-12 10:52:23
Oumou
Guillaume une seul maison peut tuer plus de 3 moutons et c'est normal c'est ce que dit la religion mais j'avoue que certains exagèrent dans certains cas. Mais il faut que les prix des moutons soient raisonnables cas même.
Le 2024-06-12 09:49:07
Dada
L'Etat doit faire de sorte que les prix ne dépassent jamais 150000F quelque soit le mouton mais il faudrait que préalable que l'Etat diminue les taxes, soit accroitre l'agriculture et la production des foins.
Le 2024-06-12 09:23:30
Guillaume
L'Islam n'impose pas forcement un mouton sénégalais mo eupeul. Le marché est bien approvisionné mais c'est la mafia
Le 2024-06-12 09:10:44

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 commentaires
Aminata Diatta
Chaque année c'est comme ça
Le 2024-06-14 10:24:51
Thiam
Espérons que cette fois-ci le gouvernement en prendra compte sinon les garages verront inonder de voyageurs espérant une baisse des prix.
Le 2024-06-14 09:52:31
Dieng
La hausse des prix à l'approche des fêtes est une tendance très indigne. Des mesures drastiques doivent être prises pour l'eradiquer
Le 2024-06-12 11:45:05
Sanguare
si le mouton est trop cher on va commencé a mangé le poulet rek c'est mieu woua
Le 2024-06-12 11:00:12
Sarayatou
La Tabaski est pour certains la seule fête ou il faut avoir le mouton ou disparaitre c'est à dire la perception des voisins sur votre incapacité à honorer la volonté divine
Le 2024-06-12 10:52:23
Oumou
Guillaume une seul maison peut tuer plus de 3 moutons et c'est normal c'est ce que dit la religion mais j'avoue que certains exagèrent dans certains cas. Mais il faut que les prix des moutons soient raisonnables cas même.
Le 2024-06-12 09:49:07
Dada
L'Etat doit faire de sorte que les prix ne dépassent jamais 150000F quelque soit le mouton mais il faudrait que préalable que l'Etat diminue les taxes, soit accroitre l'agriculture et la production des foins.
Le 2024-06-12 09:23:30
Guillaume
L'Islam n'impose pas forcement un mouton sénégalais mo eupeul. Le marché est bien approvisionné mais c'est la mafia
Le 2024-06-12 09:10:44

Copyright © 2023 www.notrecontinent.com

To Top