Un geste fort pour l'avenir : Réconciliation en Côte d'Ivoire - Notre Continent
> NOTRE CONTINENT > - Afrique | Par Alassane Sow | Publié le 12/06/2024 03:06:49

Un geste fort pour l'avenir : Réconciliation en Côte d'Ivoire

Article écrit par le créateur de contenu : Diaoforet
Le 5 juin à Abidjan, quatorze corps et restes humains des victimes de la crise postélectorale de 2011 ont été remis à leurs familles.

Ces dépouilles, exhumées en 2015 pour les enquêtes sur les violences ayant causé environ trois mille morts, représentent une avancée majeure dans le processus de réconciliation nationale en Côte d’Ivoire.

Ce geste suit une cérémonie similaire du 8 mars 2024, où 47 corps avaient été restitués aux familles des régions de Guiglo, Blolequin et Toulepleu, sévèrement touchées par la crise. Ces initiatives sont au cœur de la politique de réconciliation nationale du président Alassane Dramane Ouattara (ADO), qui cherche à réparer les erreurs de son premier mandat, souvent critiqué pour l’absence de mesures de réconciliation efficaces.

Depuis lors, ADO a multiplié les actions pour apaiser les tensions et reconstruire l’unité nationale. En juin 2021, il facilita le retour de l’ex-président Laurent Gbagbo, acquitté par la Cour pénale internationale (CPI). Cette initiative a été suivie par le retour de plusieurs figures emblématiques du Front populaire ivoirien (FPI) et d’autres exilés politiques, contribuant ainsi à la politique de rapprochement.

Parmi ces retours, celui de Charles Blé Goudé, ex-ministre de la Jeunesse de Gbagbo, a été particulièrement notable. Acquitté en même temps que son mentor, Blé Goudé, anciennement surnommé « Général de la rue », s’est désormais engagé à promouvoir la cohésion sociale depuis son retour en novembre dernier.

La remise des dépouilles vise à permettre aux familles de faire leur deuil, un élément essentiel pour avancer vers la réconciliation, comme l’a souligné le porte-parole du gouvernement. En parallèle, des programmes de dédommagement pour les familles des victimes ont été mis en place, témoignant de la volonté réelle des autorités de tourner la page de cette période sombre.

Cependant, certaines critiques persistent, notamment en ce qui concerne la non-divulgation des rapports d’autopsie et l’absence de poursuites équilibrées, touchant uniquement les vaincus de la crise. Pour une réconciliation véritable, il est crucial d’intégrer les principes de vérité et de justice, en reconnaissant les responsabilités de tous les acteurs impliqués.

Il est impératif pour les Ivoiriens de tirer les leçons de cette crise qui a profondément affecté la cohésion sociale. La Côte d’Ivoire doit se concentrer sur l’unité nationale pour éviter de revivre de tels conflits. Le chemin vers la réconciliation est encore long, mais chaque geste, comme la cérémonie du 5 juin, représente un pas significatif vers un avenir plus harmonieux et uni.

Article écrit par le créateur de contenu : Diaoforet

La plateforme NOTRECONTINENT.COM permet à tous de diffuser gratuitement et librement les informations et opinions provenant des citoyens. Les particuliers, associations, ONG ou professionnels peuvent créer un compte et publier leurs articles Cliquez-ici.


Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 commentaires
Vieira
C'est toujours les enfants des autres qui payent pour leurs actes
Le 2024-06-13 14:51:17
Ardo
Ibnou l'Afrique n'a rien gagné ici mon cher parce que nous avons perdus des vies par procuration
Le 2024-06-12 16:02:24
Ahmadou
Merci
Le 2024-06-12 14:32:52
Ibnou
Al hamdoulillah c'est l'Afrique qui gagne n'est pas mes chères frères ivoirien
Le 2024-06-12 14:08:19
Gadjigo
Merci pour l'info
Le 2024-06-12 13:37:28
Amadou Ndoye
Ado qu'il sache que tôt ou tard qu'il devra répondre de ses crimes commis. Il a déstabiliser le côté d'ivoire avec l'appui de la France qui là placé là-bas pour c'est intérêt
Le 2024-06-12 13:03:24
Aissata Ndiaye
Il doit refuser.
Le 2024-06-12 11:55:11
Mendy
Chaque fois Gbago ou ado…kom si y’a pas d’autres candidats o6
Le 2024-06-12 11:44:17
Sylvestre
Ouattara, Soro, Blé, Gbagbo pas confiance en eux mouk
Le 2024-06-12 10:45:05
Balla Moussa
Gbagbo doit refuser tout contact avec Ouattara
Le 2024-06-12 10:36:27

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 commentaires
Vieira
C'est toujours les enfants des autres qui payent pour leurs actes
Le 2024-06-13 14:51:17
Ardo
Ibnou l'Afrique n'a rien gagné ici mon cher parce que nous avons perdus des vies par procuration
Le 2024-06-12 16:02:24
Ahmadou
Merci
Le 2024-06-12 14:32:52
Ibnou
Al hamdoulillah c'est l'Afrique qui gagne n'est pas mes chères frères ivoirien
Le 2024-06-12 14:08:19
Gadjigo
Merci pour l'info
Le 2024-06-12 13:37:28
Amadou Ndoye
Ado qu'il sache que tôt ou tard qu'il devra répondre de ses crimes commis. Il a déstabiliser le côté d'ivoire avec l'appui de la France qui là placé là-bas pour c'est intérêt
Le 2024-06-12 13:03:24
Aissata Ndiaye
Il doit refuser.
Le 2024-06-12 11:55:11
Mendy
Chaque fois Gbago ou ado…kom si y’a pas d’autres candidats o6
Le 2024-06-12 11:44:17
Sylvestre
Ouattara, Soro, Blé, Gbagbo pas confiance en eux mouk
Le 2024-06-12 10:45:05
Balla Moussa
Gbagbo doit refuser tout contact avec Ouattara
Le 2024-06-12 10:36:27

Copyright © 2023 www.notrecontinent.com

To Top