Agressions sexuelles en mer : Immigration clandestine des femmes - Notre Continent
> NOTRE CONTINENT > - Confidence | Par Habib Diao | Publié le 15/09/2023 03:09:30

Agressions sexuelles en mer : Immigration clandestine des femmes

Malgré la persistance des décès en mer, l’immigration clandestine perdure. Autrefois, seuls les hommes osaient s’embarquer sur des pirogues, mais on constate maintenant une augmentation de l’engagement des femmes dans cette pratique.

Cependant, cela ne se fait pas sans de graves conséquences. Lors d’une entrevue avec l’un de nos confrères, Mame Cheikh Mbaye, président de la fédération des associations africaines des îles Canaries, partage des récits alarmants.

« Maintenant, les sénégalaises tentent l’aventure. Des fois, elles cachent leur origine. Il y’a un mois et demi, on a fait appel à moi pour le cas d’une femme qui était avec les gendarmes. Elle a été violée, selon le médecin. Mais elle jurait que non. Durant toute la journée, elle a refusé de parler.

Quand je suis arrivé, elle a pris peur et a fui. J’ai dit à ceux qui étaient dans la salle de sortir, car il y avait beaucoup de monde et ça pourrait la troubler. Quand je me suis présentée, elle a fait tomber sa carapace et s’est confiée. Durant quatre heures de temps, je suis resté avec elle.

Finalement, en larmes, elle m’a dit avoir été violée par tous les passagers. Vous imaginez, des bateaux qui font au minimum soixante personnes », confie Mame Cheikh Mbaye.

Article écrit par : Awa Sanga

La plateforme NOTRECONTINENT.COM a pour vocation de diffuser gratuitement et librement les informations et opinions provenant des citoyens, des associations, des ONG ou des professionnels au Sénégal. Cliquez-ici pour créer votre compte et publier votre article.


Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires
Diabou Gaye Thiam
Dou yone niouye abusé thi djiguéne yi mé nake li voyage tout risque la té fo déme ame niou bakhe ame na niou bone
Le 2023-09-15 17:23:02
rabiatou
bo wakhé niouné feministe nga alors nom nioy pervers psychopathe yi li motakh doungén ame dara ... au lieu de la protéger vous profiter de cette pauvre dame ...djiguéne kouko torokhal yalla torokhal la
Le 2023-09-15 16:47:51
Anna
mon dieu li yemena di, que Dieu vous vienne en aide
Le 2023-09-15 16:29:35
Assane
Après ça se dit homme mon œil ouais, bande lâche, ça change pas pour une loi doit être adopté spécifiquement pour les violeurs, je veux dire condamnation par castrat*, comme ça les autres prédateurs éviteront de s'en prendre à plus faible qu'eux.
Le 2023-09-15 15:54:45

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires
Diabou Gaye Thiam
Dou yone niouye abusé thi djiguéne yi mé nake li voyage tout risque la té fo déme ame niou bakhe ame na niou bone
Le 2023-09-15 17:23:02
rabiatou
bo wakhé niouné feministe nga alors nom nioy pervers psychopathe yi li motakh doungén ame dara ... au lieu de la protéger vous profiter de cette pauvre dame ...djiguéne kouko torokhal yalla torokhal la
Le 2023-09-15 16:47:51
Anna
mon dieu li yemena di, que Dieu vous vienne en aide
Le 2023-09-15 16:29:35
Assane
Après ça se dit homme mon œil ouais, bande lâche, ça change pas pour une loi doit être adopté spécifiquement pour les violeurs, je veux dire condamnation par castrat*, comme ça les autres prédateurs éviteront de s'en prendre à plus faible qu'eux.
Le 2023-09-15 15:54:45

Copyright © 2023 www.notrecontinent.com

To Top