Les élus locaux sur le qui-vive : Gaz naturel à Yakaar-Teranga - Notre Continent
> NOTRE CONTINENT > - Economie | Par Alassane Sow | Publié le 09/07/2024 05:07:53

Les élus locaux sur le qui-vive : Gaz naturel à Yakaar-Teranga

Article écrit par le créateur de contenu : Aliou Niang.
Dans le contexte de l’exploitation imminente du gaz naturel du champ Yakaar-Teranga au large des côtes sénégalaises, les élus locaux de Cayar, une importante ville côtière, ont récemment lancé un appel pressant pour une transition énergétique qui soit à la fois juste et équitable.

Ce plaidoyer met en lumière les enjeux complexes liés à l’exploitation des ressources naturelles et au développement durable dans la région. Le champ gazier Yakaar-Teranga, situé au large des côtes sénégalaises, représente l’une des…

…plus importantes découvertes de gaz naturel en Afrique de l’Ouest ces dernières années. Son exploitation promet de transformer le paysage énergétique et économique du Sénégal, offrant des perspectives de croissance économique et d’indépendance énergétique.

Les élus locaux de Cayar, conscients des opportunités mais aussi des défis que représente cette exploitation, ont articulé leur plaidoyer autour de plusieurs points clés. Ils demandent une implication accrue des communautés locales dans les processus de décision liés à l’exploitation du gaz.

Les élus insistent sur la nécessité d’assurer que les bénéfices de l’exploitation profitent directement aux populations locales, notamment en termes d’emplois et d’investissements dans les infrastructures. Une attention particulière est portée sur la préservation de l’écosystème marin, crucial pour l’économie locale, basée en grande partie sur la pêche. Les élus appellent à ce que l’exploitation du gaz s’inscrive dans une stratégie plus large de transition vers des énergies plus propres et renouvelables.

Le plaidoyer souligne l’importance d’une répartition juste et équitable des ressources et des opportunités générées par l’exploitation du gaz. Ce plaidoyer soulève des questions cruciales sur la manière dont les pays en développement peuvent concilier l’exploitation de leurs ressources naturelles avec les impératifs de développement durable et de lutte contre le changement climatique. Il met en lumière la notion de « transition juste », qui vise à s’assurer que le passage à une économie plus verte ne se fasse pas au détriment des communautés les plus vulnérables.

L’appel des élus de Cayar a suscité des réactions diverses parmi les acteurs du secteur énergétique et les autorités nationales. Certains saluent cette initiative comme un pas vers une gestion plus responsable et inclusive des ressources naturelles, tandis que d’autres s’interrogent sur les défis pratiques de mise en œuvre de ces demandes.

Le plaidoyer des élus locaux de Cayar pour une transition énergétique juste et équitable dans le cadre de l’exploitation du gaz de Yakaar-Teranga illustre les défis complexes auxquels font face de nombreux pays africains riches en ressources naturelles.

Il souligne l’importance d’un dialogue inclusif et d’une approche équilibrée qui prenne en compte les besoins de développement économique, la protection de l’environnement et les intérêts des communautés locales. L’évolution de cette situation au Sénégal pourrait servir de modèle pour d’autres pays confrontés à des défis similaires dans leur quête d’une transition énergétique durable et équitable.

Article écrit par le créateur de contenu : Aliou Niang.

La plateforme NOTRECONTINENT.COM permet à tous de diffuser gratuitement et librement les informations et opinions provenant des citoyens. Les particuliers, associations, ONG ou professionnels peuvent créer un compte et publier leurs articles Cliquez-ici.


Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires
Ibrahima Ndiaye
Intéressant
Le 2024-07-12 13:14:32
Fred-anelka DOUGALOU-MAKAYA
Merciii
Le 2024-07-10 07:02:43
Cheikh Ndiaye
Merci pour les info
Le 2024-07-09 14:44:46
Olivier
Gisella ils n'ont pas honte ces cafards là, ils ne pensent qu'à leur intérêt
Le 2024-07-09 14:40:10
Gisella
Ce sont ces mêmes élut locaux qui ont refusé de travailler dans les mairies, ils réclament leurs indemnités et augmentations de salaires pendent que les gens souffrent avec les papiers. Ils demandent la transparence mais ne veulent pas travailler pour l'intérêt général. Pauvres cons
Le 2024-07-09 12:51:10
Junior
Ce n'est pas qui peut se lever et faire une conférence de presse pour revendiquer le partage juste et équitables des biens . On ne sait pas qui est derrière toi et quelles sont les intentions. Certes tout citoyen a droit de demander l'égalité mais ne pas exagérer comme des pseudos mouvements de défenses des conneries.
Le 2024-07-09 12:21:44

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires
Ibrahima Ndiaye
Intéressant
Le 2024-07-12 13:14:32
Fred-anelka DOUGALOU-MAKAYA
Merciii
Le 2024-07-10 07:02:43
Cheikh Ndiaye
Merci pour les info
Le 2024-07-09 14:44:46
Olivier
Gisella ils n'ont pas honte ces cafards là, ils ne pensent qu'à leur intérêt
Le 2024-07-09 14:40:10
Gisella
Ce sont ces mêmes élut locaux qui ont refusé de travailler dans les mairies, ils réclament leurs indemnités et augmentations de salaires pendent que les gens souffrent avec les papiers. Ils demandent la transparence mais ne veulent pas travailler pour l'intérêt général. Pauvres cons
Le 2024-07-09 12:51:10
Junior
Ce n'est pas qui peut se lever et faire une conférence de presse pour revendiquer le partage juste et équitables des biens . On ne sait pas qui est derrière toi et quelles sont les intentions. Certes tout citoyen a droit de demander l'égalité mais ne pas exagérer comme des pseudos mouvements de défenses des conneries.
Le 2024-07-09 12:21:44

Copyright © 2023 www.notrecontinent.com

To Top