Message des Etats Unis : Décès de manifestants au Sénégal - Notre Continent
> NOTRE CONTINENT > - Société | Par Khady Gueye | Publié le 11/02/2024 09:02:30

Message des Etats Unis : Décès de manifestants au Sénégal

Depuis vendredi dernier, une vague de manifestations secoue le Sénégal, déclenchée par le report de l’élection présidentielle. La situation s’est aggravée ce samedi avec le décès d’une personne à Ziguinchor, portant le bilan des victimes à trois depuis le début des protestations.

Le Bureau des affaires africaines des États-Unis d’Amérique a exprimé sa profonde tristesse face à ces pertes humaines. « Nous sommes attristés d’apprendre la mort de deux personnes lors de manifestations au Sénégal et nous présentons nos condoléances à leurs familles et amis », a déclaré le bureau dans un communiqué officiel. Les États-Unis appellent à la…

…retenue et à la paix, exhortant toutes les parties impliquées à agir de manière pacifique et mesurée. Dans leur déclaration, ils ont insisté sur l’importance du rétablissement du calendrier électoral pour restaurer la confiance et apaiser les tensions au sein du pays.

« Nous continuons d’appeler le président Sall à rétablir le calendrier électoral, à rétablir la confiance et à ramener le calme », ont souligné les autorités américaines, mettant en avant la nécessité d’une résolution pacifique de la crise actuelle.

La communauté internationale observe de près l’évolution de la situation au Sénégal, craignant que les troubles actuels ne dégénèrent en une crise plus profonde. Les États-Unis, tout en exprimant leur soutien au droit des citoyens à manifester pacifiquement, mettent en garde contre toute escalade de la violence et appellent au dialogue pour trouver une solution consensuelle.

Article écrit par : Emmanuel Ndour

La plateforme NOTRECONTINENT.COM permet à tous de diffuser gratuitement et librement les informations et opinions provenant des citoyens, des associations, des ONG ou des professionnels au Sénégal. Cliquez-ici pour créer votre compte et publier votre article.


Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires
Maxime
Ils doivent imposer au gars du palais de quitter le fauteuil coûte que coûte. Sinon askan bi daffa soneu
Le 2024-02-11 12:36:47
Malamine
Ils étaient ou depuis le début des carnages
Le 2024-02-11 11:33:56
Omar Yalla
Certes ceux qui sont morts, c'est un regret mais ils sont des martyrs. Quant à Macky lui il ne sortira pas indemne conte tenu le dossier à la CPI
Le 2024-02-11 10:44:06

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires
Maxime
Ils doivent imposer au gars du palais de quitter le fauteuil coûte que coûte. Sinon askan bi daffa soneu
Le 2024-02-11 12:36:47
Malamine
Ils étaient ou depuis le début des carnages
Le 2024-02-11 11:33:56
Omar Yalla
Certes ceux qui sont morts, c'est un regret mais ils sont des martyrs. Quant à Macky lui il ne sortira pas indemne conte tenu le dossier à la CPI
Le 2024-02-11 10:44:06

Copyright © 2023 www.notrecontinent.com

To Top