Message du Khalife général des Tidianes : 94e Ziarra de Tivaouane - Notre Continent
> NOTRE CONTINENT > - Religion | Par Alassane Sow | Publié le 22/04/2024 10:04:37

Message du Khalife général des Tidianes : 94e Ziarra de Tivaouane

Le Khalife général des Tidianes, Serigne Babacar Sy Mansour, dont le message, très riche en enseignements, a été délivré par Serigne Pape Mactar Kébé, lors de la cérémonie officielle de la 94e Ziarra annuelle de Tivaouane, ce dimanche 21 avril 2024, s’est scandalisé face à la situation de nombreuses femmes célibataires dont certaines dépassent même les cinquante ans, qui ne cessent de solliciter des prières pour trouver un conjoint.

Le marabout invite les hommes à n’avoir surtout pas peur de se marier, à prendre davantage conscience des conditions d’existence de ces bonnes dames pour, enfin, s’armer de courage et oser les demander en mariage.

Le khalife remarque aussi les nombreux risques de perversion liés à la vie de célibat. Serigne Babacar Sy Mansour a également évoqué le phénomène de la recrudescence des divorces, avant de demander aux époux d’être plus indulgents, dociles, tolérants vis-à-vis des femmes, en donnant l’exemple du Prophète Mohammad (Psl) sur la manière dont il traitait ses épouses. Il ne manque pas aussi d’inviter les femmes à savoir raison garder, ce, sous l’emprise de la colère, pour éviter de demander le divorce à la moindre irritation.

Le Khalife général invite les autorités étatiques à œuvrer de sorte à réduire considérablement le taux très élevé de chômage chez les jeunes, ainsi que la recrudescence de la criminalité, à travers des actes de violence inimaginables, entraînant souvent mort d’homme.

Au cours de cette cérémonie, l’accent sera aussi mis sur le phénomène de l’émigration clandestine, la désertification qui prend des proportions de plus en plus inquiétantes au Sénégal du fait de l’avancée du désert, surtout le Sahara, la création d’emplois surtout dans le domaine de l’agriculture, l’instruction du civisme à l’endroit de la jeunesse, entre autres.

Au nom du président de la République, le ministre des Transports, El Hadji Malick Ndiaye, s’est réjoui du fait que toutes les dispositions aient été prises dans les meilleures conditions, conformément aux instructions du chef de l’Etat, pour le bon déroulement de l’événement religieux. Il est revenu sur l’exemplarité de la collaboration sincère, au Sénégal, entre le temporel et le spirituel, ce qui, d’ailleurs, a fait que partout dans le monde, on parle de «l’exception sénégalaise».

Aussi de rappeler l’ambition du Président Diomaye Diakhar Faye de se mettre convenablement au service des religions dans ce pays laïc du Sénégal, d’où, remarque-t-il, la création du bureau pour l’assistance des daaras et des diplômés en arabe, de la Direction des cultes et des affaires religieuses. Il rappelle que «nos foyers religieux constituent le socle de la stabilité, la paix du pays».

Au ministre El Hadji Malick Ndiaye, Serigne Mansour Sy Mame Dabakh Malick rappelle que «vous êtes dans un gouvernement avec des défis énormes», mais, rassure-t-il, «nous ne vous souhaitons pas un échec, car votre échec sera celui de tout le Peuple sénégalais, du pays, c’est pourquoi nous prions constamment pour votre réussite, notre réussite».

Surtout, il lui rappelle de prendre conscience du fait que «vous êtes venus à un moment qui coïncide avec l’avènement du pétrole et du gaz», que «les Sénégalais se réjouissent de l’auto-entente entre le spirituel et le temporel qui, en réalité, demeurent une seule pièce de monnaie, donc inséparables, ce, pour la stabilité, l’équilibre du pays».

Serigne Mansour Sy Mame Dabakh Malick a magnifié «la démarche du président de la République, accordant une importance capitale à l’enseignement religieux dans ce pays laïc du Sénégal», aussi la lutte contre «la précarité, la famine, l’insuffisance dans n’importe quel domaine de la vie».

Aussi d’insister sur «les réformes progressives sur la base du civisme, de l’éducation». Serigne Moustapha Sy Al Amine a remercié le président de la République Bassirou Diomaye Diakhar Faye pour «avoir tout mis en œuvre pour la réussite de la 94e Ziarra générale».
Correspondant

Article écrit par : Amadou Baldé

La plateforme NOTRECONTINENT.COM permet à tous de diffuser gratuitement et librement les informations et opinions provenant des citoyens. Les particuliers, associations, ONG ou professionnels peuvent créer un compte et publier leurs articles Cliquez-ici.


Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires
Ghislain
Mancha Alla il faut d'ailleurs une pétition ou une loi contre le célibat. A 25 ans tu épouses une femme pâr la force.
Le 2024-04-22 13:03:24
Momy Seck
Wakhe tane bi raféte na conseille yi lére kou dieufé bakhe na kou dieufé woule ah yawe la réke les hommes dégue guéne takke léne khalé you djiguéne yi té Yala takhe
Le 2024-04-22 10:43:22
Marius
Mais faut-il épouser une femme et l'amener chez ses parents alors que même pas quoi assurer le petit déjeuner ?
Le 2024-04-22 10:41:55

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires
Ghislain
Mancha Alla il faut d'ailleurs une pétition ou une loi contre le célibat. A 25 ans tu épouses une femme pâr la force.
Le 2024-04-22 13:03:24
Momy Seck
Wakhe tane bi raféte na conseille yi lére kou dieufé bakhe na kou dieufé woule ah yawe la réke les hommes dégue guéne takke léne khalé you djiguéne yi té Yala takhe
Le 2024-04-22 10:43:22
Marius
Mais faut-il épouser une femme et l'amener chez ses parents alors que même pas quoi assurer le petit déjeuner ?
Le 2024-04-22 10:41:55

Copyright © 2023 www.notrecontinent.com

To Top